Ongle Incarné soigné à l'aide d'un pansement
Qu’est-ce qu’un ongle incarné?
4 novembre 2021
Détection de la cataracte par un examen de la vue
Qu’est-ce que la cataracte?
15 décembre 2021
Jeune femme très fatiguée dans son lit

La mononucléose que l’on appelle la « maladie du baiser » est provoquée par le virus Epstein-Barr.
Celle-ci touche principalement les adolescents et les jeunes adultes. Cependant, elle peut aussi toucher les enfants chez qui elle reste souvent silencieuse et non repérée.
Il s’agit d’une maladie infectieuse et elle se transmet par la salive.

Qu’est-ce que la mononucléose ?

On parlera de mononucléose infectieuse car c’est une maladie virale provoquée par le virus Epstein-Barr. Ce virus fait d’ailleurs partie de la famille des herpès.
Comme nous l’avons indiqué en introduction, il se transmet par la voie salivaire comme par exemple un baiser ou des postillons, ou bien indirectement par des objets en contact avec la salive. Cela peut intervenir quand des jeunes s’échangent des verres lors d’une soirée. Parfois, la personne contaminée peut être asymptomatique ou présenter certains symptômes tels qu’un état d’asthénie associé à de la fièvre ou de gonflement ganglionnaire.
Sachez que la mononucléose est sans gravité et qu’elle génère rarement de complications chez les personnes immunodéprimées.

Quelles sont les causes de la mononucléose ?

La mononucléose est un virus extrêmement répandu mais ne cause pas toujours d’infection. Dans la plupart des situations, il est inoffensif et nous contamine sans que l’on s’en aperçoive.
Dès l’âge de 5 ans, 50% des individus sont porteurs du virus Epstein-Barr et 90% à partir de l’âge adulte.
Il est possible de détecter dans le sang des personnes contaminées des anticorps contre ce virus et d’obtenir une protection durable. Une fois qu’une personne est infectée, elle garde le virus dans son corps toute sa vie sans pour autant avoir de symptômes. Elle ne fera pas de récidives.

Quels sont les symptômes de la monocluéose ?

Le temps d’incubation de la mononucléose dure entre 4 et 7 semaines. Ensuite, la personne infectée ressent des symptômes appelés syndromes mononucléosiques.
Ce terme représente l’anomalie sanguine engendrée par la mononucléose responsable de l’augmentation transitoire des globules blancs. Ainsi, les symptômes occasionnés par la monocluéose sont :

  • La fatigue,
  • La perte d’appétit,
  • L’amaigrissement,
  • Des nausées, des vomissements,
  • Une forte fièvre,
  • Une angine,
  • Les ganglions gonflés au niveau du cou…

Une fois que les symptômes s’effacent (comptez en 15 à 20 jours), la fatigue perdure pendant un mois.
Cependant, dès l'apparition des symptômes mais surtout si ces derniers persistent, pensez à consulter votre médecin afin de ne pas diagnostiquer tardivement une autre pathologie, tel qu’un lymphome par exemple.

Comment prévenir et traiter la monocluéose ?

Prévenir la monocluéose insinue d’interdire aux jeunes de ne plus s’embrasser par exemple... Vous conviendrez que cette mission est compliquée… Par conséquent, nous vous recommandons de leur conseiller d’éviter d’échanger des verres ou de minimiser les contacts à risque vouvant impliquer un échange de salive.
Il est aussi recommandé d’éviter d’embrasser des personnes infectées ou en convalescence car le virus reste contagieux longtemps après la disparission des symptômes.
Enfin, le traitement de la monocluéose repose sur :

  • Une grande phase de repos et une activité modérée durant trois mois. Cela implique l’arrêt de l’école pour les enfants et le confinement pour les adultes.
  • L’hydratation,
  • Prendre des antipyrétiques pour diminuer la fièvre.
Rappelez-vous Que cet article ne remplace pas une consultation et n'attendez jamais pour avoir un avis médical! Pensez à prendre rendez-vous chez votre médecin pour une consultation complète.

Prenez un rendez-vous en ligne.