Oxyures-vers-intestinaux
Comment se débarrasser des vers intestinaux ou oxyures ?
1 février 2020
Image microscopique du Coronavirus

mise à jour le 15/02/2020

Le coronavirus est un virus apparu sur un marché aux poissons et aux fruits de mer en Chine et plus précisément dans la ville de Wuhan. Causant tout d'abord la mort de plus de 350 personnes en décembre 2019, le virus est vite devenu une urgence sanitaire mondiale avec des cas signalés dans une vingtaine de pays. Doit-on s’inquiéter en Belgique ? Faut-il craindre le virus ? Comment se manifeste-t-il et quelles sont les mesures préventives le concernant ?

Votre médecin vous propose de faire un état des lieux sur les dernières informations médicales reçues à ce jour et sur les traitements possibles à ce stade de l’épidémie.

Qu’est-ce que le coronavirus ?

Les coronavirus regroupent un ensemble de virus pouvant causer de multiples pathologies. Cela peut aller d’un simple rhume à une détresse respiratoire aigüe. Deux épidémies au coronavirus ont eu lieu dans le monde : le SRAS (entre novembre 2002 et juillet 2003) et le Mers-CoV (en 2012 au Moyen-Orient). Le coronavirus actuel annoncé par les autorités chinoises est identifié comme le Covid-19. Ce dernier aurait probablement été hébergé par une chauve-souris (les informations restent toutefois à confirmer par les équipes de recherches chinoises) avant d’être transmis à l’homme car il faut savoir que le coronavirus est d’origine animale. Une fois le premier patient atteint, une transmission interhumaine se met en place et se propage à cause des éternuements ou des gouttelettes émises lors d’une toux.

L’Organisation Mondiale de la Santé met en garde la population en indiquant que la maladie est à un tournant en Belgique. En effet, le coronavirus transmis hors de Chine pourrait progresser à cause de patients n’ayant pourtant jamais voyagé en Chine.

A ce jour, on fait état de 350 cas de contaminations confirmés dans une trentaine de pays dans le monde. En Chine, ce ne sont pas moins de 40 171 personnes atteintes par le virus. Mais ces chiffres sont en constante évolution.

Le virus est très contagieux mais ne semble pas extrêmement agressif, ce qui est plutôt positif. Du côté des symptômes, le coronavirus ressemble sensiblement à la grippe saisonnière. On recense notamment :

  • de la fièvre,
  • une toux ;
  • une anomalie pulmonaire détectable radiologiquement ;
  • des difficultés respiratoires ;
  • une insuffisance rénale aigüe ;
  • une défaillance multi-viscérale pouvant causer le décès (pour les cas très graves).

Existe-t-il une population à risque ?

Comme pour de nombreuses maladies infectieuses, ce sont les patients déjà sujets à des maladies chroniques telles que l’hypertension, le diabète, les maladies respiratoires ou hépatiques qui sont les plus susceptibles d’être touchés par une forme plus sévère du coronavirus. Les personnes immunodéprimées ainsi que les séniors sont également des populations à risques. En cas de doute sur vos symptômes ou sur la présence d’une infection respiratoire, il est conseillé d’appeler ou prendre rendez-vous votre médecin traitant pour une consultation.

Faut-il craindre le virus ?

Deux hypothèses sont actuellement en cours pour le coordinateur européen de l’épidémie Marius Gilbert : soit la transmission va s’étendre car la chaîne de transmission se déroulant hors de Chine n’a pas pu être clairement identifiée (des patients possédant des affections relativement bénignes n’ont pas été correctement diagnostiqués dès le départ et ont pu faire circuler le virus vers d’autres personnes), soit l’épidémie va se calmer car toutes les introductions de la maladie seront contrôlées. Il semble que la seconde hypothèse serait en voie de se confirmer car le nombre de cas journaliers est en train de baisser. Les prochaines semaines seront décisives pour isoler les cas et couper les transmissions.

Le coronavirus reste une pathologie sournoise car certains patients peuvent présenter très peu, voire pas du tout de symptômes et transmettre quand même le virus à d’autres personnes. Le poids que représentent ces cas bénins dans la transmission est alors relativement important. Toutefois, il n’y a pas d’inquiétude à avoir en Belgique puisque l’Europe toute entière se prépare à affronter une épidémie mondiale (aussi appelée pandémie dans le jargon médical). Les systèmes de santé publics sont donc très bien organisés.

Quelles sont les mesures à prendre actuellement en Belgique ?

Si vous êtes un citoyen Belge, les consignes sanitaires face à ce virus restent les mêmes que chez nos voisins européens. Si vous revenez d’un séjour en Chine ou d’un pays d’Asie particulièrement touché (Singapour, par exemple) et que vous avez constaté des symptômes de la maladie (de la fièvre ou une toux, par exemple), il est recommandé de rester chez vous pendant 14 jours et de contacter un médecin généraliste. Actuellement, sur les 9 citoyens rapatriés de Wuhan, huit sont toujours testés négatifs au coronavirus et un seul est hospitalisé dans un état non inquiétant.

D’une manière générale, d’après les mesures émises par l’Organisation Mondiale de la Sante, il est conseillé de :

  • vous laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ou à l’aide d’une solution hydroalcoolique pour tuer le virus ;
  • vous couvrir le nez et la bouche avec le pli du coude ou grâce à un mouchoir en cas d’éternuement ou de toux ;
  • ne pas être en contact rapproché avec des proches ou personnes ayant de la fièvre ou une toux afin de ne pas inhaler le virus ;
  • ne pas consommer de produits d’origine animale crus ou mal cuits.

Quel traitement contre le coronavirus ?

Actuellement, si un médecin vous diagnostique le nouveau coronavirus, le traitement sera principalement symptomatique c’est-à-dire qu’il visera à soulager vos symptômes. Il vous sera prescrit des antipyrétiques contre la fièvre, une assistance respiratoire en cas de difficultés respiratoires aigües, etc. D’autres médicaments (les antiviraux) sont encore à l’étude pour lutter contre ce virus. La piste de l’immunothérapie serait également explorée.

En définitive, votre médecin et l’ensemble des professionnels de santé ont été sensibilisés sur la situation et sur le parcours de soins à adopter. Pour en savoir plus sur le nouveau coronavirus dans notre pays, vous pouvez vous rapprocher de votre médecin généraliste ou vous documenter sur les sites du Service public fédéral (SPF) ou de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Les autorités ont mis sur place un site informatif disponible à l'adresse suivante: www.info-coronavirus.be où vous retrouverez toutes les informations officielles concernant le Coronavirus et comment s'en prémunir. De plus, vous pouvez consulter l'affiche qui résume les quelques gestes utiles pour vous protéger ainsi que vos proches de la propagation du virus. Vous pouvez la Télécharger ici.

Pour rappel, ces quelques conseils ou informations font état de ce qu'il y a savoir à la date de parution de l'article et ne peuvent pas de substituer à un rendez-vous chez votre médecin généraliste. En cas de doute ou de question, prenez rendez-vous sans plus tarder.



Prenez un rendez-vous en ligne.