le Chalazion et l’Orgelet
Le Chalazion et l’Orgelet : deux inflammations ou infections des paupières à ne pas confondre !
10 octobre 2020
Le gros intestin humain, siège des diverticulites

Il peut arriver qu’au niveau du gros intestin, se forment des diverticules à partir de l’âge de 40 ans. Situées à différents endroits du gros intestin, elles ressemblent à de petites « poches » de la taille d’une bille. Ce sont de petites excroissances extérieures.

On les nomme diverticules coliques. Celles-ci sont une infection qui touche le côlon et plus principalement le colon sigmoïde. Cependant, l’intestin grêle, l’estomac ainsi que le tube digestif incluant l’œsophage peuvent-être concernés par la présence de diverticules.
Sachez que la diverticulite est une inflammation des diverticules liée à une infection. Egalement, 50% des personnes de plus de 60 ans, dans les pays occidentaux sont concernées par la diverticulose colique. Les diverticules, n’entrainent aucun symptôme la plupart du temps et sont souvent découverts lors d’un contrôle de routine pour des problèmes digestifs. Il est à noter qu’une vive douleur peut-être engendrée s’il existe une inflammation et une infection d’un diverticule.

Quelles sont les causes des diverticulites?

Des zones de faiblesses de la paroi du côlon peuvent s’étirer sous la pression et former les diverticules. L’infection se déclare si la pression entraîne une petite lésion sur la paroi du diverticule. Les causes de ce phénomène sont souvent liées à un régime comprenant très peu de fibres alimentaires ainsi qu’un style de vie sédentaire et un manque d’activité physique.

Quelles sont les complications possibles des diverticulites?

Une occlusion du côlon ou de l’intestin grêle, des saignements ou la formation d’abcès dans le diverticule peuvent être engendrés par la diverticulite.
Une fistule peut d’une manière plus rare évoluer sous une forme anormale entre le côlon et différents organes de la cavité abdominale tels que l’utérus, le vagin, l’intestin grêle ou la vessie.
Si la paroi du diverticule transformée en abcès se déchire, la diverticulite peut entrainer une péritonite. Ainsi, la membrane contenant les intestins et l’abdomen crée une infection du péritoine. Une intervention médicale d’urgence est souvent requise pour une péritonite.

Quand faut-il consulter ?

Consultez un médecin sans délai si votre fièvre est supérieure à 38 degrés ou bien en cas de nausées, vomissements, diarrhées ou douleur abdominale importante. De manière générale, si les symptômes vous inquiètent ou si vous ressentez un état différent de la normale, n'hésitez pas à consulter votre médecin généraliste.

La diverticulite : symptômes et facteurs de risque

Les symptômes courants

La zone ciblée est le bas de l’abdomen, du côté gauche et généralement la douleur est assez intense et soudaine. Parfois, elle peut-être d’intensité moyenne, varie et augmente progressivement sur plusieurs jours.

Vous pouvez aussi avoir les symptômes suivants :

  • Selles sanguignolantes ou glaireuses
  • Nausée
  • Fièvre
  • Constipation ou diarrhée

Les symptômes les moins fréquents

Consultez ci-dessous la liste des symptômes les moins fréquents en cas de diverticulite :

  • Sang s’écoulant du rectum
  • Besoin fréquent d’uriner
  • Douleur ou difficulté à uriner
  • Sensibilité à l’abdomen en portant une ceinture ou en se penchant vers l’avant

Les facteurs de risque

Nous l’avons vu un peu plus tôt dans cet article, les facteurs de risque concernent les personnes âgées de plus de quarante ans, le manque d’activité physique ainsi que le manque de consommation de fibres alimentaires.

Quels sont les traitements médicaux de la diverticulite ?

Les personnes souffrant d’une diverticulose contracteront de 15% à 25% une diverticulite. Selon la gravité des symptômes, les traitements de la diverticulite varient. Cependant, 85% des personnes souffrant de diverticulite peuvent être traitées sans chirurgie.

La diverticulite sans intervention chirurgicale

Afin de traiter la diverticulite sans intervention chirurgicale, certaines mesures doivent être respectées :
  • Suivre un régime alimentaire adapté
  • Prendre des antibiotiques qui sont souvent nécessaires pour contrôler l’infection. Respectez bien la prescription pour éviter que les bactéries ne développent une résistance et s’adaptent aux médicaments.

La diverticulite avec intervention chirurgicale

Si l’antibiotique n’est pas efficace ou si la diverticule est grave ou compliquée suite à un abcès ou une perforation, l’intervention chirurgicale est effectuée. Voici une technique utilisée pour remédier à cela.

La Résection

Pour traiter une diverticulite grave, l’ablation de la partie atteinte du côlon est souvent la procédure la plus utilisée. Elle peut s’effectuer soit par une chirurgie ouverte traditionnelle ou bien par laparoscopie qui évite d’ouvrir l’abdomen grâce à l’aide d’une caméra.

Dans les pays industrialisés, la diverticulose est un phénomène fréquent qui touchera environ 10% à 20% des personnes atteintes de crises de diverticulites au cours de leur vie. Avant de procéder à un traitement chirurgical, il est maintenant conseillé d’attendre au minimum trois crises de diverticulite avec un diagnostic radiologique.

Si vous pensez présenter des signes et symptômes de diverticulite, consultez votre médecin afin qu’il puisse établir un diagnostic radiologique et vous prescrire le traitement approprié.

Pour toutes questions ou renseignements, vous pouvez me consulter en prenant rendez-vous sur mon site! Je serai heureuse de vous accueillir et de vous apporter conseils au sein de mon cabinet.

Prenez un rendez-vous en ligne.