Ixodes_scapularis ou tique
Maladie de Lyme : comment bien retirer la tique ?
30 juin 2020
Système Immunitaire

Face aux agressions extérieures (virus ou bactéries), notre organisme se défend en activant son système immunitaire. L'immunité est un processus très complexe qui est capable de mobiliser plusieurs types de cellules et de produire des molécules en vue de combattre l'ennemi.

Vous aimeriez en savoir plus sur le fonctionnement du système immunitaire ? Découvrez quel est son rôle, comment le renforcer et face à quelles maladies il peut combattre.

Quel est le rôle du système immunitaire ?

Le système immunitaire joue le rôle de défenseur de notre organisme face aux maladies et aux infections. Certaines parties le composant cherchent les cellules malsaines ou toutes substances étrangères au corps. Elles transmettent un « message » aux autres cellules de l'organisme qui sont chargées de s'attaquer aux micro-organismes causant des infections (virus, bactéries, parasites, champignons...) ou aux cellules malsaines causant des cancers. Cette défense de la part de notre système immunitaire est nommée réaction immunitaire.

De quoi est constitué le système immunitaire ?

Le système immunitaire est constitué de cellules et d’organes qui travaillent ensemble afin de protéger le corps. On distingue notamment :

  • les lymphocytes ;
  • les anticorps ;
  • la moelle osseuse ;
  • le système lympathique ;
  • la peau et les muqueuses.

Les Lymphocytes.

Les lymphocytes sont des globules blancs se situant à la fois dans le sang et le système lymphatique. Ils sont chargés d'attaquer les envahisseurs (bactéries, virus...) et jouent un rôle important dans la réaction immunitaire. On les appelle aussi souvent les cellules immunitaires.

On distingue 2 types de lymphocytes :

  • les lymphocytes T qui détruisent les cellules infectées et endommagées et indiquent aux lymphocytes B de fabriquer des anticorps ;
  • les lymphocytes B enrôlés dans la création d'anticorps et qui garde en mémoire les types de maladies que notre corps a déjà combattu.

Les anticorps.

Aussi nommés immunoglobulines, les anticorps sont des protéines fabriquées par les lymphocytes B. Ils circulent dans le sang et se lient aux germes responsables d'une infection ou d'une maladie (les antigènes) afin de les combattre. Chaque anticorps est conçu pour lutter contre un antigène spécifique. La substance étrangère qui cause la maladie est donc repérée et détruite.

La moelle osseuse.

La moelle osseuse se trouve à l'intérieur de la plupart des os où sont conçues les cellules sanguines. Parmi ces cellules, un bon nombre d'entre elles ne sont pas matures (totalement développées) : ce sont les cellules souches. Lorsqu'elles sont matures, la majorité des cellules en provenance de la moelle osseuse vont migrer dans d'autres régions du corps comme les amygdales, par exemple.

Le système lymphatique.

Le système lymphatique regroupe l'ensemble des tissus et organes fabricant les cellules à mêmes de combattre les infections et maladies. Il est constitué de la rate, des amygdales, des ganglions lymphatiques, du thymus, des vaisseaux lymphatiques et de la moelle osseuse.

La peau et les muqueuses.

Considérée comme la première ligne de défense du corps, la peau et les muqueuses constituent de véritables barrières face aux germes. Toutefois, lorsqu'il y a une brûlure ou une coupure, les corps étrangers peuvent s'y introduire. Les muqueuses développent des liquides qui contribuent à détruire les germes et à prévenir l'apparition de maladies.

Par exemple, le coronavirus ou tout autres virus ou bactéries peuvent pénétrer par des ouvertures comme la bouche, le nez ou la gorge. L'anus et le vagin sont aussi des portes d'entrée.

Comment renforcer son système immunitaire ?

Posséder un système immunitaire en bon état de fonctionnement est la clé pour mener une vie agréable et à l'abri des maladies. Seulement, parfois, il peut arriver qu'il s'affaiblisse et laisser place à une succession de pathologies en tout genre.

Pour booster son immunité, nul besoin de produits miracles ! La réponse immunitaire est complexe et aucun complément alimentaire du commerce ne peut avoir de résultats scientifiques probants. Bien sûr, il existe quelques bonnes actions afin de renforcer notre défense. Il s'agit bien évidemment d'adopter une bonne hygiène de vie (faire du sport, dormir suffisamment, etc.) et de s'alimenter correctement afin d'éviter de produire des carences en nutriments essentiels à la formation de cellules saines.

A l'heure actuelle, aucune étude n'a démontré l'efficacité d'un produit donné sur une personne à l'origine saine et sans carence. Rien ne diminuerait de façon statistique le taux de maladies contractées. La seule exception reste peut-être celle des probiotiques : des micro-organismes vivants ajoutés dans certaines catégories de produits alimentaires.

Pour aider convenablement son système immunitaire, il reste également la solution de la vaccination.

Quelles sont les maladies du système immunitaire ?

Les dysfonctionnements du système immunitaire peuvent entraîner ce que l'on appelle des maladies auto-immunes. Dans cette configuration, le système immunitaire se met à combattre des constituants normaux de l'organisme. Il est alors à l'origine de 80 maladies aussi différentes les unes que les autres. Il peut s'agir, par exemple, d'un lupus, d'un diabète de type 1 ou encore d'une sclérose en plaques.

Sans en arriver jusqu'aux maladies auto-immunes, le système immunitaire peut également devenir trop sensible à certains constituants exogènes, ce qui déclenche les allergies.

Comment savoir si on a un bon système immunitaire ?

Il est parfois fréquent de se demander si nous possédons un bon système immunitaire. Pour le savoir, il suffit d'écouter son corps. Quelques facteurs sont des indicateurs pouvant démontrer un possible déficit du système immunitaire :

  • vous devenez plus sensibles aux allergies : le système immunitaire se sent agressé de façon disproportionné ;
  • vous souffrez d'une fatigue inhabituelle et toutes tâches du quotidien vous semblent pénible ;
  • vous ressentez des douleurs musculaires ;
  • vous avez du mal à cicatriser.

Bien entendu, seul votre médecin traitant peut choisir comment aider votre immunité en prescrivant les médicaments associés à votre état de santé lors de la consultation.

Pour diagnostiquer un problème d'immunité, le médecin procédera à un interrogatoire pour connaître la nature, la date d'apparition et l'évolution des symptômes. Il s'appuiera également sur des analyses biologiques permettant d'évaluer la quantité de cellules immunitaires dans le sang. Toutes anomalies détectées pourra faire l'objet d'une prise en charge personnalisée.



Prenez un rendez-vous en ligne.