La gonalgie ou la douleur articulaire du genou
Douleurs articulaires aux genoux : quand faut-il consulter ?
1 octobre 2018
Le Panaris : inflammation des tissus adjacents aux ongles
Le panaris : comment le reconnaître ?
31 octobre 2018
Rougeur de la peau ou éruption cutanée

Que faire face à une éruption cutanée ?

Une éruption cutanée possède de multiples facettes. Elle apparaît sous forme de poussée et correspond à un changement de couleur et/ou de texture de la peau. Plaques, vésicules, taches rouges... toutes ces manifestations cliniques sont le signe d'une éruption cutanée.
Que vous soyez un enfant ou un adulte, cette pathologie ne fait aucune distinction et peut toucher tout le monde à un moment de sa vie.
Apprenez-en plus sur la survenance de l'éruption cutanée et obtenez des réponses sur les traitements à disposition des patients pour s'en débarrasser. Votre médecin vous indique également comment il procède à l'examen de votre peau et vous alerte sur les signes qui doivent vous inciter à prendre rendez-vous avec lui.

Qu'est-ce qu'une éruption cutanée ?

La peau recouvre la totalité de notre corps. Il est alors primordial d'en prendre soin. Seulement, parfois, il arrive qu'un problème ennuyeux et peu agréable surgisse : l'éruption cutanée.
Une éruption cutanée désigne une lésion localisée sur la peau qui peut se caractériser par plusieurs symptômes comme :
  • Des démangeaisons aussi appelées prurit, c'est-à-dire une démangeaison liée à une maladie de l'épiderme.
  • Des rougeurs ou érythème. Dans le cas de l'érythème, la rougeur peut disparaître s'il on appuie dessus. Elle peut être sèche comme suintante et s'accompagner ou non de petits boutons.
  • Une sensation de brûlure ou des douleurs.
  • La peau qui pèle. On nomme cela des squames dans le langage médical.
  • Des croûtes et/ou des fissures.
  • Une petite cavité synonyme d'ulcération.
  • Des taches mesurant moins de 1 cm et n'ayant aucun relief (ce sont des macules).
  • Des papules. À l'inverse des macules, ce sont des lésions de moins de 1 cm avec relief.
  • Des plaques mesurant plus de 1 cm avec relief.
  • Des petites cloques remplies d'un liquide clair comme de l'eau mesurant moins de 1 cm. On les nomme vésicules.
  • Des bulles d'eau mesurant plus de 1 cm.
  • Des ampoules contenant un liquide purulent de couleur verte, plus communément appelées pustules.

Pourquoi a-t-on une éruption cutanée ?

Quelques symptômes cités précédemment peuvent être communs à plusieurs pathologies et ne sont ainsi pas tous de la même gravité. Les éruptions cutanées se distinguent selon trois types : les éruptions d'origine inflammatoire qui regroupent principalement les allergies et les irritations ; les éruptions infectieuses dont l'origine est soit un virus, soit une bactérie, soit un champignon ou un parasite, et, enfin, les éruptions causées par des maladies cutanées.


Les éruptions cutanées provoquées par une inflammation

On dénombre pas moins de cinq éruptions cutanées consécutives à une réaction inflammatoire.

L'urticaire

L'urticaire fait suite à une réaction biochimique ou allergique et se présente sous la forme de lésions rouges à bords nets ou surélevées à bords irréguliers. Ces dernières regroupent alors des plaques et des papules qui démangent fortement (prurit). On remarque également que ce type d'éruption cutanée évolue vite puisque les lésions se déplacent parfois sur le corps d'heure en heure.
L'urticaire peut devenir dangereuse, voire mortelle, si elle s'accompagne d'un œdème des muqueuses (lèvres, langues, paupière, système respiratoire...).
Les causes de l'urticaire sont nombreuses, c'est-à-dire qu'il peut surgir après une prise de médicaments (on parle alors d'urticaire médicamenteuse) comme des antibiotiques ou des anti-inflammatoires, par exemple. L'ingestion de certains aliments comme les noix, les œufs ou encore les fruits de mer est aussi fréquente (urticaire alimentaire) tout comme le contact avec une substance qui crée une allergie (urticaire de contact).
Dans le cadre d'une urticaire allergique, d'autres pathologies sont parfois visibles comme la rhinite ou l'asthme.
Il existe aussi les urticaires dites par pneumallergènes qui se déclenche suite à l'inhalation de pollens, de moisissures, de poussières ou de phanères animales dans l'air ambiant.
Le stress émotionnel ainsi que les piqûres d'insectes sont à prendre en considération au même titre que les infections de type hépatite rubéole ou mononucléose infectieuse sont des causes sous-jacentes à une urticaire.
Une urticaire n'est en principe que limitée dans le temps mais elle peut devenir chronique et récidiver.

L'érythème fessier du nourrisson

Les fesses de votre bébé sont rouges, à vifs avec ou sans petits boutons ? Il est fort probable que ce soit un érythème. C'est une irritation essentiellement occasionnée par des couches pas assez souvent changées, l'urine ou les selles (diarrhée). Elle se présente généralement sur l'intérieur des cuisses, les fesses et le pubis. L'érythème peut remonter dans le bas du dos et de l'abdomen et se glisser dans les plis des cuisses de l'enfant en bas âge lorsque son apparition est due à cause de l'urine. Quand ce sont les selles qui sont responsables alors généralement l'érythème est aussi présent autour de l'anus.
Des sensations de brûlure et de petites fissures, voire des ulcérations peuvent accompagner l'érythème.

L'intertrigo

L'intertrigo est une dermatite irritative causée par l'obésité et l'humidité. Il se caractérise par des plaques rouges suintantes avec squames et par une sensation de brûlure. Il atteint plus particulièrement les plis cutanés comme ceux présents sous le menton, aux aisselles, aux genoux, sous les seins etc.

La dermatite de contact

Comme son nom l'indique, la dermatite de contact est une réaction allergique qui se manifeste lorsque le patient est en contact direct avec une substance comme du savon, par exemple. On la repère facilement grâce à ses vésicules, ses rougeurs et ses très fortes démangeaisons. Des croûtes et des squames peuvent s'ajouter.

La réaction médicamenteuse

Quelques heures, voire plusieurs jours après l'ingestion d'un médicament, une éruption cutanée peut faire son apparition. Dans le cas d'une réaction mineure, on constate des démangeaisons et une absence de fièvre. Lorsque la réaction consiste une urgence médicale, on distingue des bulles, de la fièvre et une atteinte des muqueuses (œdème).

Les éruptions cutanées provoquées par une infection

Les éruptions cutanées d'origine infectieuse sont courantes et signalent la présence d'un virus, d'une bactérie, d'un champignon ou d'un parasite.

L'herpès

L'herpès peut être buccal (bouton de fièvre) et génital. Il est très contagieux et entraîne des récidives périodiques. Sa transmission est possible et les récidives sont relativement anodines puisque le corps, habitué au virus, va produire les anticorps nécessaires pour se défendre. Il se présente plusieurs jours après une relation sexuelle avec une personne infectée et donne des démangeaisons ainsi que des lésions (vésicules) et des brûlures.

Les maladies à caractère infantile

La varicelle, la rubéole, la roséole ainsi que la rougeole sont des maladies qui touchent généralement les enfants. La varicelle débute par des macules et des vésicules puis se termine avec des papules et des pustules qui s'estompent sous forme de croûtes. Elle arrive d'abord sur le tronc puis s'étend sur le reste du corps. La rubéole est caractérisée par des papules rouges présentes sur le visage et le cou avant de s'étendre sur le tronc. La roséole commence avec une fièvre qui part avec l'arrivée d'une éruption cutanée (des macules sur le cou et le tronc). La rougeole donne des papules rouges sur le visage qui atteignent tout le corps sous 3 jours et disparaissent au bout de 15 jours maximum.

Le zona

Causée par le même virus que la varicelle, le zona se reconnaît par des vésicules ou des bulles regroupées en forme de plaques rouges. Elles finissent par se transformer en croûtes.

Autres maladies

Bien d'autres maladies comme la gale, le pou du pubis, les verrues, les mycoses, la scarlatine ou encore l'impétigo peuvent être synonymes d'éruptions cutanées. Votre médecin vous aidera à les démasquer lors d'un examen clinique approfondi, n'hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre généraliste si un fait vous inquiète.

Les éruptions cutanées provoquées par une maladie de peau

Quatre maladies cutanées sont principalement incriminées lorsqu'il vient une éruption cutanée. La première est très courante et se nomme la dermatite atopique ou eczéma. Elle est héréditaire et se caractérise par des plaques rouges, des vésicules suintantes, des croûtes et des démangeaisons. La seconde est le lichen plan. Cette maladie apporte des papules violacées sur les muqueuses buccales, les poignets et les chevilles. La troisième maladie est le miliaire rouge aussi appelé « boutons de chaleur ». Ce sont des vésicules postées sur le tronc entourées d'une aréole rouge. Enfin, il y a également le psoriasis. C'est une maladie chronique qui se caractérise par des plaques rouges et des squames sur les régions du corps suivantes : les genoux, les coudes, le visage, le cuir chevelu et les organes génitaux.

Comment réagir face à une éruption cutanée?

D'une manière générale, lorsque vous remarquez la présence de lésions inhabituelles sur votre peau, il est conseillé de prendre rendez-vous chez votre médecin généraliste. Lui seul pourra vous dire exactement ce dont vous souffrez et vous proposera un traitement adapté.
Parmi les traitements proposés, on retrouve :
  • les crèmes ou les comprimés (à prendre par voie orale) à base de corticostéroïdes,
  • les crèmes émollientes,
  • les antifongiques (pour les champignons),
  • les crèmes dermocorticoïdes,
  • les antihistaminiques,
  • les crèmes et comprimés (par voie orale) analgésiques notamment pour l'herpès et les maladies infantiles,
  • les antiviraux,
  • les antibiotiques (pour l'impétigo et la scarlatine),
  • le lindane et la perméthrine pour le cas particulier de la gale et des poux du pubis.
Lorsque l'éruption est un urticaire de contact, il faudra simplement éviter les substances et si l'éruption est médicamenteuse faire changer les médicaments par son médecin.
En cas de question ou de doute, prenez rendez-vous avec votre médecin traitant.

Prenez un rendez-vous en ligne.